Merci de partager cette page sur vos réseaux…

banniere


Bannière

Blind Faith & other crossroads…

BlindFaith girl
[Remarque préalable : Cette page informative n'est consacrée ni à Eric Clapton seul, ni à Steve Winwood seul, mais à la musique que ces deux grands artistes ont créé ensemble…]

1966… POWERHOUSE

What's shakin'L'histoire réunissant nos deux prodiges débute en 1966… L'un, Eric Clapton, 21 ans, représente alors déjà l'archétype du guitar-hero du blues-boom britannique, celui qu'on appelle "God" en toute simplicité. Passé successivement des fameux Yardbirds (comme Jeff Beck et Jimmy Page après lui) à "l'école Mayall" (comme Peter Green et Mick Taylor après lui). 1966, c'est l'année du fameux album "Bluesbreakers", où Eric s'essaye pour la première fois à chanter sur le fascinant "Ramblin' on my mind"…
L'autre, Stevie Winwood, 18 ans, n'est pas en reste puisque comme organiste il a lui aussi joué derrière les plus grands bluesmen lors de leurs passages à Birmingham et a rejoint le Spencer Davis Group à l'âge de 14 ans. En 66, après le formidable Keep on Running (sur leur "Second Album"), c'est Somebody help me, autre numéro un en Angleterre… L'idole absolue de Stevie est Ray Charles, sur lequel il a modelé son propre style vocal.
Début 1966 donc, le jeune américain Joe Boyd [voir son livre autobiographique] vient d'arriver à Londres pour y ouvrir un bureau pour Elektra Records et il a cette idée de réunir un british all-star band pour enregistrer quelques titres. Alors, avec Paul Jones, qui s'occupe pour lui du "casting", ils rassemblent en studio (vers Mars/Avril '66 donc) Eric Clapton (guitare), Stevie Winwood (alias Steve Anglo pour l'occasion, à l'orgue), Jack Bruce (bassiste, il était dans Manfred Mann tout comme Paul Jones) et Pete York (batteur, qui était avec le Spencer Davis Group, tout comme Stevie). Plus Ben Palmer, pianiste assez inconnu qui avait brièvement joué avec Eric (et allait plus tard devenir roadie chez Cream). Trois morceaux issus de ces séances allaient être publiés sous le nom de Eric Clapton & the POWERHOUSE sur la compilation Elektra nommée "What's Shakin'": une reprise de Robert Johnson, le fameux (enfin, moins à l'époque) "Crossroads", ainsi que "I want to know" (que les 10 Years After allaient reprendre un peu plus tard), et l'instrumental "Steppin' Out" (que Clapton allait graver également avec J. Mayall sur l'album Bluesbreakers). N'oublions pas de préciser que c'est Stevie qui assure (et comment !) les vocaux des deux titres chantés... Ce Powerhouse préfigurait un peu Cream avec la présence de Jack Bruce, et le batteur aurait d'ailleurs dû être Ginger Baker, mais comme il était en tournée, on s'était replié sur Pete York. Deux des chansons allaient également être joué par Cream : Crossroads bien sûr, mais aussi Steppin' Out…
En tout cas, ces trois morceaux issus de la première réunion Clapton-Winwood allaient vite devenir légendaires parmi les plus connaisseurs. Et on espérait bien qu'ils n'allaient pas rester sans suite. Nos deux musiciens amis continuaient à se voir et à jammer ensemble assez souvent, mais il allait quand même falloir attendre 1969 avec la formation de Blind Faith pour connaître la suite de leurs aventures !

 

1969… BLIND FAITH

De g à dr: Grech, Baker, Winwood et Clapton

Blind Faith

Eric avait donc connu la gloire avec ce formidable power-trio qu'était Cream, tandis que Steve avait formé en 1967 le davantage sous-estimé Traffic, qui allait également laisser de merveilleuses traces dans le monde de la musique. Mais en 1969, chacun semblait arrivé au bout d'un cycle : derniers concerts de Cream à l'Albert Hall de Londres fin Novembre 1968, et Winwood allait abandonner Traffic début 1969 suite aux sollicitations de son ami Eric (qui avait même pensé plus tôt lui faire intégrer Cream pour qu'il serve de "tampon" entre Bruce et Baker qui ne pouvait pas se sentir !). Tous les deux commencèrent par jammer quelques temps dans la cave de la maison d'Eric dans le Surrey avant de se décider à monter un vrai groupe. Il paraît que c'est Steve qui persuada Eric de reprendre Ginger Baker à la batterie, et en Mai 69, Ric Grech, du groupe Family, rejoignait le trio pour tenir la basse.
PopUpVIDEO [<< BLIND FAITH - Morgan Rehearsals (2h28 ! Les répétitions au studios Morgan en Mars 69, avant l'arrivée de Ric Grech)

Si Cream avait vu naître la notion de "supergroupe", Blind Faith allait encore davantage justifier ce nom alors très à la mode. D'ailleurs, les deux managers (Robert Stigwood pour EC, et Chris Blackwell pour SW) souhaitaient évidemment un supergroupe, alors que les musiciens redoutaient toute la pression engendrée par cette situation. D'ailleurs Blind Faith allait très vite se retrouver englué à son tour dans les problèmes… Premier concert à Hyde Park le 7 Juin 1969 (un mois avant l'encore plus fameux concert des Stones dans le même parc). Gros succès, mais Eric craignait déjà que cette adulation ne le ramène vers les mêmes malentendus qu'avec Cream… Tournées en Scandinavie d'abord, puis aux Etats-Unis en Juillet et en Août.
PopUpVIDEO [<< BLIND FAITH: Le concert de Hyde-Park du 7-6-1969]

L'album enregistré en plusieurs épisodes de Février à Juin sorti en Août, se classa N°1 aux Etats-Unis et en Angleterre, mais suscita aussi le scandale pour sa pochette qui représentait une jeune fille rousse pubère tenant entre ses mains une œuvre d'art qui pouvait passer pour un symbole phallique… En fait, le photographe Bob Seidemann aurait voulu symboliser l'accomplissement de la créativité humaine (pas moins), et le vaisseau spatial (œuvre de Mick Milligan, créateur joailler au Royal College or Art) était censé représenter la technologie… On insiste un peu car en fait ce serait cette image (on met ça au conditionnel car d'autres versions existent), réalisée sans doute dès le Printemps et baptisée "Blind Faith" par Seideman, qui allait donner au groupe l'idée de se nommer ainsi !
Dès le retour des Etats-Unis fin Août, les rumeurs de séparation couraient déjà, et celle-ci devint effective en Octobre 1969… Blind Faith avait duré moins d'un an et laissé un seul album. Il allait falloir attendre 1995 et le coffret de Steve Winwood "The Finer Things" pour trouver des enregistrements live officiels du groupe. En 2001, l'édition Deluxe de l'album Blind Faith allait révéler plusieurs titres inédits. Puis en 2005, une édition pirate "Compensation for betrayal" en 6 volumes prétend révéler "tous les lives connus existants de Blind Faith", ce qui est de toute façon inexact puisqu'il y manque Hyde Park… Le concert de Hyde Park qui justement, sort en DVD (officiel) en 2006.


(Sleeping in the ground à Hyde Park 1969)

1973… RAINBOW CONCERT

RainbowUn événement allait réunir publiquement EC et SW le 13 Janvier 1973 : les deux concerts au Rainbow theater de Londres. Cet événement avait été mis sur pied par Pete Townshend pour tenter de sortir Clapton de la triste situation dans laquelle il s'enlisait (drogue, alcool, dépression…). Pour cela Pete avait réuni un groupe qui puisait largement (4 sur 8) parmi les membres de Traffic (reformé par Winwood après la parenthèse Blind Faith). On y trouvait donc Clapton (guitare et voix), Rick Grech (basse), Steve Winwood (clavier et voix), Jim Capaldi, Jim Karstein (batterie), Pete Townshend (guitare), Ron Wood (guitare), et Rebop Kwaku Baah (percussions). Le répertoire allait de Cream à Hendrix en passant par Traffic (Pearly Queen), Blind Faith (Presence of the Lord), etc. De quoi faire se croiser les guitares en de longs solos, pour constater heureusement que Slowhand pouvait quand même encore jouer, ce dont certains commençaient à douter. Ce sera pour EC le début d'un long et difficile chemin pour lutter contre ses addictions… L'enregistrement live du Rainbow devait sortir plus tard dans l'année (complété par d'autres titres lors de la réédition du 22e anniversaire en 1995).
PopUpVIDEO << Eric Clapton-Pete Townshend-Live Rainbow Concert 1973-FULL CONCERT (1h30)

 

…1998… BLUES BROTHERS (2000), etc

On allait retrouve nos deux héros… pas mal d'années plus tard ! (hmm, comme tout ce temps a passé bien vite…) (NB : Mais si vous connaissez d'autres événements intermédiaires les ayant réunis, faites-nous le savoir !!). En 1998 d'abord, pour le film Blues Brothers 2000, tous les deux faisant partie de l'ensemble "Louisiana Gator Boys"… Puis un événement assez mal connu en Mai 2007 : Eric Clapton vint jouer lors d'un concert du groupe de Winwood au Highclere Castle, Hampshire, UK, en Mai 2007. Pas moins de sept morceaux furent ainsi interprétés ensemble (Watch Your Step, Presence of the Lord, Crossroads, Little Queen Of Spades, Can't Find My Way Home, Had to Cry Today et Gimme Some Lovin'). Renvoi d'ascenseur ensuite en Juillet 2007 pour le festival "Crossroads" qu'Eric a mis sur pied aux États-unis (en 2004, 2007 et 2010) et où Steve est invité. Cinq titres les réunissent sur le DVD de Crossroads 2007…
PopUpVIDEO << Eric Clapton and Steve Winwood Highclere castle 2007- "Give me some loving"
PopUpVIDEO << Eric Clapton, Steve Winwood - "Crossroads" (Crossroads Guitar Festival 2007, with Derek Trucks and Doyle Bramhall)

--
(Gimme some lovin' à Highclere Castle <<<>>> Crossroads à Crossroads 2007)

Madison square garden2008… MADISON SQUARE GARDEN, etc

Mais l'événement le plus marquant allait être les concerts du Madison Square Garden à New York du 25 au 28 Février 2008. Concerts qui allaient donner lieu à la paruion l'année suivante à la sortie d'un double CD et d'un double DVD ! Le groupe était composé de Willie Weeks (bass), Ian Thomas (drums) et Chris Stainton (claviers). Une tournée américaine eu lieu en Juin de cette même année 1969. Cette fois, la ré-union était plus prolifique, et plus durable que jamais !
PopUpVIDEO << Eric Clapton and Steve Winwood Live From Madison Square Garden - Dear Mr. Fantasy
En effet, nos deux compères allaient même tourner à nouveau et en Europe cette fois en Mai 2010, puis au Japon en 2011 : voir les posters ci-dessous ! (ces affiches, qui reprennent toutes le fameux "vaisseau spacial" de Blind Faith, sont en vente sur le site web de Eric Clapton).
PopUpVIDEO << ERIC CLAPTON & STEVE WINWOOD - Live at BUDOKAN, Tokyo 12-7-2011 (2h)
Eric a aussi fait des concerts avec d'autres musiciens, notamment Jeff Beck, mais ce n'est pas le sujet de cette page, n'est-ce pas ?

SD 2012


(Madison Square Garden 2008, 2h19)

--
(Left : "Voodoo Chile", Crossroads Guitar Festival 2010 /// Right : Tokyo Budokan 2011, 2h01)
[Thanks to all who put these videos on the Net !]

2008, 2009, 2010, 2011 = New York, USA, Europe, Japan… (click for details) [on sale : www.ericclapton.com/shop/clapton-winwood]

New YorkUSA tourEurope tourjapan tour

 

/// www.ericclapton.com //// stevewinwood.com ///


Nous signaler quelque chose sur cette page ?/ Anything to tell us about this webpage ? > ecsw@steviedixon.com

Retour en haut de page

>>> Voir aussi notre page sur TRAFFICTraffic sign <<<

Une autre page sur John Mayall et le blues-boom britannique…

Retour au début de l'article
ou Retour Page d'ACCUEIL
StevieDixon.com (vérif' Free)

Quelques produits (liens Amazon.fr) en relation avec cette page :


*** ***